Pages

lundi 31 juillet 2017

C'est Lundi, que Lisez-Vous ? #2



Rendez-vous hebdomadaire géré par Le Blog de Galléane, le principe est très simple, il suffit de répondre à 3 questions :

  • Qu'ai-je lu la semaine passée ?
  • Quelle est ma ou mes lectures en cours ?
  • Que vais-je lire la semaine prochaine ?
C'est parti pour une nouvelle session!


✬✬✬✬✬
 


MES DERNIERES LECTURES


Les Filles au LionMilk and HoneyDans la forêt
 
 

  • "Les Filles au Lion", Jessie BURTON- publié chez GALLIMARD.
Un petit bijou d'écriture. http://matilda-hermione-et-moi.blogspot.fr/2017/07/les-filles-au-lion.html
  • "Milk and Honey", Rupi KAUR - publié chez Andrews McMeel
Coup de Cœur.
  • "Dans la Forêt", Jean HEGLAND - publié chez GALLMEISTER
Sans doute un indispensable.


✬✬✬✬✬

MA LECTURE EN COURS


Dans une coque de noix
 
 
  • "Dans une Coque de Noix", Ian McEwan - publié chez GALLIMARD.
Je le commence aujourd'hui, mais Ian McEwan et moi c'est une histoire d'amour depuis "Expiation".


✬✬✬✬✬

MES PROCHAINES LECTURES


AutumnLandfall
 
 
  • "Les 5 Lettres du Mot Coeur", Cathy CASSIDY - publié chez NATHAN.
Un service de presse que les Editions Nathan m'ont gracieusement envoyé.
  • "Autumn", Ali SMITH - publié chez HAMISH HAMILTON.
Une auteure que j'ai envie de découvrir depuis longtemps, je m'attaque à sa dernière parution en VO.
  • "Landfall", Ellen URBANI - publié par GALLMEISTER.
Littérature américaine encore et toujours (si j'ai le temps car tout ceci me semble plutôt ambitieux...).
 
✬✬✬✬✬
 
En route pour une nouvelle semaine.
Et vous, que lisez-vous? Belle semaine.

jeudi 27 juillet 2017

Les Filles au Lion




Auteur Jessie BURTON
Editeur : Gallimard
Collection : Du Monde Entier
Pages : 496
Prix : 22,50€
Date de Publication : 09/03/2017


Pour vous le procurer







Synopsis :
En 1967, cela fait déjà quelques années qu’Odelle, originaire des Caraïbes, vit à Londres. Elle travaille dans un magasin de chaussures mais elle s’y ennuie, et rêve de devenir écrivain. Et voilà que sa candidature à un poste de dactylo dans une galerie d’art est acceptée ; un emploi qui pourrait bien changer sa vie. Dès lors, elle se met au service de Marjorie Quick, un personnage haut en couleur qui la pousse à écrire.
Elle rencontre aussi Lawrie Scott, un jeune homme charmant qui possède un magnifique tableau représentant deux jeunes femmes et un lion. De ce tableau il ne sait rien, si ce n’est qu’il appartenait à sa mère. Marjorie Quick, à qui il soumet la mystérieuse toile, a l’air d’en savoir plus qu’elle ne veut bien le dire, ce qui pique la curiosité d’Odelle.
La jeune femme décide de déchiffrer l'énigme des Filles au lion. Sa quête va révéler une histoire d’amour et d’ambition enfouie au cœur de l’Andalousie des années trente, alors que la guerre d’Espagne s’apprête à faire rage.
Après Miniaturiste, Jessie Burton compose une intrigue subtile entre deux lieux et deux époques que tout sépare en apparence, tout en explorant, avec beaucoup de sensualité, d'émotion et de talent, les contours nébuleux de la puissance créatrice.


☀☀☀☀☀


Mon Avis :
"On ne connait pas forcément le sort qu'on mérite. Les moments qui changent une vie - une conversation avec un inconnu à bord d'un bateau, par exemple - doivent tout au hasard. Et pourtant, personne ne vous écrit une lettre, ou ne vous choisit comme ami, sans une bonne raison. C'est ce qu'elle m'a appris : vous devez être prêt à avoir de la chance. Vous devez avancer vos pions."

Voici la façon dont débute le deuxième roman de cette jeune auteure qu'est Jessie BURTON qui m'avait conquise avec son premier roman "Miniaturiste" (disponible ici en poche). Cette ouverture nous met bien en conditions par rapport à ce qui nous attend dans ce texte : les rencontres font de nous ce que nous sommes et nous changent inévitablement.
 
Résultat de recherche d'images pour "jessie burton"
Jessie BURTON
 

Grâce à une alternance de temporalités (Londres 1967/Espagne 1936), la construction de ce roman tient une place importante dans notre façon d'assimiler le texte : très vite, nous établissons un parallèle entre Odelle à Londres et Olive en Espagne. Deux femmes artistes, deux femmes qui découvrent l'amour, deux femmes battantes et intelligentes.
"Les Filles au Lion" est en partie un roman féministe où Odelle doit se battre contre sa condition de femme noire, Olive contre sa condition de femme (qui plus est artiste peintre) tout simplement.
"Pourquoi est-ce que vous me prenez pour une telle idiote, ta sœur et toi? Sais-tu combien d'artistes vend mon père? Vingt-six, le dernière fois que j'ai compté. Sais-tu combien il y a de femmes parmi eux? Aucune. Pas une seule. Les femmes en sont incapables, figure-toi. Elle n'ont pas de vision. Pourtant, si je ne m'abuse, elles ont des yeux, des mains, un cœur et une âme. J'aurai perdu avant même qu'on me laisse ma chance."
Evidemment, puisque l'intrigue tourne autour d'un tableau, il y a de multiples références picturales, notamment espagnoles (Goya, Velasquez...), dans ce texte mais des références littéraires aussi puisque Odelle aspire à devenir écrivaine. 
A travers son histoire, l'auteure nous amène à découvrir les joies et douleurs de l'artiste face à cette montagne qu'est la création et le renouvellement. 
"Si tu veux vraiment mener ton travail à terme, tu dois le désirer plus que tu peux l'imaginer. Tu dois te battre contre lui, contre toi-même. Ce n'est pas si facile."
En bref, un roman très intéressant de par les thèmes qu'il aborde, brillamment construit et que l'on ressent parfois comme un trhiller, et introduisant des personnages forts et marquants. Je le recommande.
 


17/20  

lundi 24 juillet 2017

C'est Lundi, que Lisez-Vous ? #1



J'instaure ce nouveau rendez-vous hebdomadaire qui est géré par Le Blog de Galléane. Le principe en est très simple, il suffit de répondre à 3 questions :

  • Qu'ai-je lu la semaine passée ?
  • Quelle est ma ou mes lectures en cours ?
  • Que vais-je lire la semaine prochaine ?
J'espère que ce petit rencard hebdomadaire vous plaira. C'est parti !


✬✬✬✬✬
 


MA DERNIERE LECTURE


Les douze tribus d'Hattie
 
 

  • "Les Douze Tribus d'Hattie", Ayana MATHIS - publié chez GALLMEISTER.
Une très jolie découverte, une très belle plume, un très bon premier roman.


✬✬✬✬✬

MA LECTURE EN COURS


Les Filles au Lion
 
 
  • "Les Filles au Lion", Jessie BRUTON - publié chez GALLIMARD.
A la moitié de ce roman, j'aime toujours autant la plume de Jessie BURTON découverte avec "Le Miniaturiste" lu en 2015. On parle de peinture et d'écriture, ça s'annonce très bien.


✬✬✬✬✬

MES PROCHAINES LECTURES


Milk and HoneyDans la forêt
 
 
  • "Milk and Honey", Rupi KAUR - publié chez CREATESPACE.
J'ai envie d'une lecture en anglais et ce recueil de poèmes ne reçoit que des éloges.
 
  • "Dans la Forêt", Jean HEGLAND - publié chez GALLMEISTER.
Toujours dans mon envie de Gallmeister et de lectures sur les terres américaines. Encore une fois ce titre est très prisé.
 
✬✬✬✬✬
 
Voilà pour cette semaine. Nous verrons la semaine prochaine où j'en suis par rapport à mes prévisions.
Et vous, que lisez-vous? Belle semaine.


vendredi 21 juillet 2017

Les Douze Tribus d'Hattie




Auteur Ayana MATHIS
Editeur : Gallmeister
Collection : Americana
Pages : 320
Prix : 23,40€
Date de Publication : 02/01/2014



Pour vous le procurer







Synopsis :
Gare de Philadelphie, 1923. La jeune Hattie arrive de Géorgie en compagnie de sa mère et de ses sœurs pour fuir le Sud rural et la ségrégation. Aspirant à une vie nouvelle, forte de l'énergie de ses seize ans, Hattie épouse August. Au fil des années, cinq fils, six filles et une petite-fille naîtront de ce mariage. Douze enfants, douze tribus qui égrèneront leur parcours au fil de l’histoire américaine du XXe siècle. Cette famille se dévoile peu à peu à travers l'existence de ces fils et de ces filles marqués chacun à leur manière par le fort tempérament d'Hattie, sa froide combativité et ses secrètes failles.
 
Les Douze tribus d’Hattie, premier roman éblouissant déjà traduit en seize langues, a bouleversé l'Amérique. Telles les pièces d'un puzzle, ces douze tribus dessinent le portrait en creux d'une mère insaisissable et le parcours d'une nation en devenir.


☀☀☀☀☀


Mon Avis :
Dernièrement, j'ai envie de littérature américaine (je soupçonne Léa du blog Léa Touch Book et son club de lecture centré sur les lettres américaines Picabo River Book Club d'en être responsable ;)). Aussi quoi de mieux que les Editions Gallmeister pour me rassasier.

Mon voyage commence donc à Philadelphie avec Hattie qui fuie la ségrégation avec son époux tout neuf. 
Si Hattie est bien l'héroïne de ce roman, nous la découvrons à travers le récit de chacun des ses 11 enfants et de sa petite-fille : 1 chapitre=1 enfant.  

La vie d'Hattie sera une lutte permanente qui la rendra quelques fois difficile à apprécier. 

"Hattie savait que ses enfants ne la considéraient pas comme quelqu'un de gentil, et peut-être ne l'était-elle pas, mais quand ils étaient petits, il n'y avait pas beaucoup de temps pour les sentiments. Elle leur avait fait défaut dans des domaines essentiels, mais à quoi cela aurait-il servi de passer les journées à les serrer contre elle et à les embrasser s'ils n'avaient rien eu à se mettre dans le ventre? Ils ne comprenaient pas que tout l'amour qu'elle avait en elle était accaparé par la nécessité de les nourrir, de les habiller et de les préparer à affronter le monde. Le monde n'aurait pas d'amour à leur offrir, le monde ne serait pas gentil."

La lutte des noirs américains durant tout le XXème siècle est évidemment abordée dans ce texte, au-delà de celle d'une mère qui donnerait sa vie pour ses enfants.
Car malgré ses apparences dures et parfois froides, ses enfants sont tout pour Hattie et tout ce qu'elle va faire et endurer ce sera pour eux. Son époux Auguste même s'il est plein d'amour pour ses enfants devra lui aussi lutter contre ses démons intérieurs qui ne font pas de lui un homme sur lequel Hattie peut s'appuyer.

"A tout le moins, une vie plus agréable devrait signifier qu'une enfant peut prétendre à quelque chose qui n'a pas d'autre but pratique que la faire sourire."

Bien souvent, j'ai été touchée par les épreuves subies par Hattie et ses enfants, et bien souvent mon coeur de maman a saigné. Certaines situations sont au-delà du descriptible et mes émotions ont été à fleur de peau pendant cette très belle lecture.

Il est évident qu'Ayana MATHIS a un talent d'écriture incroyable car ce texte est son premier roman et d'ores et déjà la plume et la construction du récit sont admirables.

Résultat de recherche d'images pour "ayana mathis"
Ayana Mathis

Un très très bon premier roman donc et une auteure que je vais suivre assurément.


16/20

Oh et ce roman est aussi disponible en poche chez Gallmeister ici avec une très très belle couverture. 

mercredi 19 juillet 2017

Le Parfum

Le parfum (Littérature étrangère) par [Süskind, Patrick]



Auteur Patrick SÜSKIND
Editeur : Fayard
Collection : -
Pages : 355
Prix : 22€
Date de Publication : 13/09/2006



Pour vous le procurer










Synopsis :
Au XVIIIe siècle vécut en France un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus horribles de son époque.
Il s'appelait Jean-Baptiste Grenouille. Sa naissance, son enfance furent épouvantables et tout autre que lui n'aurait pas survécu. Mais Grenouille n'avait besoin que d'un minimum de nourriture et de vêtements et son âme n'avait besoin de rien. Or, ce monstre de Grenouille, car il s'agissait bien d'un genre de monstre, avait un don, ou plutôt un nez unique au monde, et il entendait bien devenir, même par les moyens les plus atroces, le Dieu tout puissant de l'univers, car " qui maîtrisait les odeurs, maîtrisait le coeur des hommes ".
C'est son histoire, abominable... et drolatique qui nous est racontée dans Le Parfum, un roman qui, dès sa parution, eut un succès extraordinaire et est devenu très vite un best-seller mondial.


☀☀☀☀☀


Mon Avis :
Entre le livre qui est un classique et le film sorti en 2006, tout le monde connaît "Le Parfum". Aussi je ne sais pas trop ce que pourrait apporter ma petite contribution d'analyse sur cette oeuvre.

Résultat de recherche d'images pour "le parfum le film"

J'ai d'abord vu le film à sa sortie. Depuis je ne l'ai plus revu car je me souviens avoir eu un sentiment de malaise qui ne m'a quitté tout au long du visionnage. 

Depuis, je me disais que je devrais également enfin lire ce livre considéré comme un chef-d'oeuvre. C'est chose faite aujourd'hui et je peux d'ores et déjà dire que ce livre n'est pas rentré dans le Panthéon de mes lectures.

Résultat de recherche d'images pour "le parfum le film"

Une chose est certaine : l'auteur travaille sa plume et celle-ci est vraiment très belle et très agréable à lire : on sent vraiment la puanteur de Paris, les champs en fleurs du Sud, le grand air de mes volcans cantaliens. L'auteur manie les mots avec un vrai talent.

Si dans le film, j'ai cordialement détesté ce Jean-Baptiste Grenouille, ici j'ai été plutôt hermétique aux différents personnages.

Résultat de recherche d'images pour "le parfum le film"

En fait je me fichais un peu de ce qui pouvait leurs arriver... Peut-être que si j'avais d'abord lu le livre je n'aurais pas eu ce sentiment car il faut dire que les acteurs dans cette adaptation sont magistraux (Alan Rickman notamment).

Je n'ai pas grand chose de plus à dire sur ce texte que j'ai surtout aimé pour la plume de Patrick SÜSKIND. Mais bien évidemment ça reste un classique à découvrir si vous ne l'avez pas déjà fait.


16/20


dimanche 16 juillet 2017

Mrs Hemingway



Mrs. Hemingway par Wood




Auteur Naomi WOOD
Collection : Quai Voltaire
Pages : 288
Prix : 21€
Date de Publication : 11/05/2017



Pour vous le procurer










Synopsis :
Un clou chasse l'autre, dit le proverbe. Ainsi la généreuse et maternelle Hadley Richardson a-t-elle été remplacée par la très mondaine Pauline Pfeiffer ; ainsi l'intrépide et célèbre Martha Gellhorn a-t-elle été éloignée par la dévouée Mary Welsh. C'est un fait : Hemingway était un homme à femmes. Mais l'auteur de Paris est une fête ne se contentait pas d'enchaîner les histoires d'amour Ces maîtresses-là, il les a épousées. Au fil d'un scénario ne variant que de quelques lignes, il en a fait des Mrs Hemingway : la passion initiale, lestes, l'orgueil de hisser son couple sur le devant d'une scène la Côte d'Azur, le Paris bohème, la Floride assoiffée, Cuba, l'Espagne bombardée... puis les démons, les noires pensées dont chacune de ses femmes espérait le sauver. Naomi Wood se penche sur la figure d'un colosse aux pieds d'argile, et redonne la voix à celles qui ont sacrifié un peu d'elles-mêmes pour en ériger le mythe.


☀☀☀☀☀


Mon Avis :
Comme j'en ai parlé sur mon compte Instagram, où je suis très active par ailleurs, je voue un culte à Ernest HEMINGWAY qui est sans aucun doute mon auteur américain classique favori.
Après avoir relu "Le Vieil Homme et la Mer" dont la nouvelle traduction parue dernièrement chez GALLIMARD m'a enchantée, je me suis lancée dans cette histoire romancée d'Ernest et ses femmes.

Car oui, cet auteur de génie était en plus un beau gosse. Seul problème, la fidélité n'était pas son fort.

Résultat d’images pour ernest hemingwayRésultat d’images pour ernest hemingway

« Quelle prouesse tout de même de vouloir épouser toutes les femmes qu’il baise. Ernest Hemingway est tellement doué dans le rôle de l’amoureux transi, qu’il est nul dans celui de mari. »

Résultat de recherche d'images pour "ernest hemingway ses femmes"

Le voilà donc avec ses quatre épouses : Hadley, Fife, Martha et enfin Mary. Il faut savoir que le même schéma s'est répété à chaque divorce puis remariage puisque Hemingway termine son mariage en trompant ouvertement sa femme qui finit par le quitter, ensuite il se marie avec sa maîtresse officielle.

Hemingway était un écrivain exceptionnel, un mari inconséquent et un homme tourmenté.

C'est au travers du point de vue de ses différentes épouses que sa vie est retracée par Naomi WOOD. Je n'ai pas lu d'autres œuvres de cette auteure mais je me demande si elle a travaillé son écriture pour se rapprocher du style de ce mythe qu'est HEMINGWAY. Quoiqu'il en soit j'ai trouvé sa plume très appropriée et vraiment agréable à lire.
Résultat de recherche d'images pour "naomi wood livres"

Naomi Wood

"Elle s'efforçait, dans sa propre écriture, de manier les mots pour qu'ils soient nets et secs - comme les siens - telle la pierre dure travaillée par un maçon."


Nous connaissons tous la fin tragique de cet auteur éternel insatisfait qui avait besoin d'être seul pour perfectionner son art mais qui ne supportait pas la solitude.
Le dernier chapitre consacré à sa dernière épouse Mary, qui sera celle qui le découvrira lorsqu'il aura utilisé son fusil contre lui-même, m'a laissée en pleurs. J'avais beau savoir le dénouement, cette maladie qui finalement aura rongé HEMINGWAY toute sa vie, alternant des périodes de mieux et de moins bien, et la fin qu'il s'est choisi m'ont énormément touchée.

En bref, un joli coup de cœur pour ce très très beau roman qui reste, selon moi, une ode à cet auteur de génie.




19/20