Pages

samedi 30 avril 2016

After, Saison 5

Couverture After, intégrale, saison 5 : After ever happy / L'éternité




Auteur : Anna TODD
Editeur : HUGO ROMAN
Collection : New Romance
Pages :  535 pages
Prix : 17,00€
Date de Publication : 07/05/2015










Synopsis :

La vie n'a jamais été rose pour Tessa et Hardin, mais chaque nouveau défi auquel ils doivent faire face renforce leur amour et le lien passionné qui les unit est de plus en plus solide. Mais quand un pan de son passé, qu'il n'aurait pu imaginé, lui est révélé, Hardin est touché au cœur. Tessa de son côté subit une tragédie. Les deux amants vont-ils résister à tant de cruauté ? Finalement leur histoire familiale, si elle est choquante, ne semble pas très différente l'une de l'autre. Et Tessa n'est plus la douce et gentille fille qu'elle était quand elle a rencontré Hardin, pas plus qu'il n'est le cruel et sombre garçon dont elle est tombée amoureuse. Elle comprend toutes les troublantes émotions sous la carapace d'Hardin et sait qu'elle est la seule qui peut le calmer. Il a besoin d'elle. Mais plus le passé d'Hardin resurgit, plus il est inquiet et triste, et plus il repousse Tessa et tous les autres au loin. Tessa n'est pas sûre de pouvoir le sauver sans se sacrifier. Elle refuse de l'abandonner sans se battre, mais combattre qui : Hardin ou elle-même ?


Mon Avis :

Cinquième et dernier tome de cette saga. Au moment de fermer le livre, ma première réaction a été : "Enfin ! J'en ai terminé avec cette série !". Comprenez-moi bien, ce n'est pas que je n'ai pas globalement aimé lire cette saga MAIS, et c'est un gros mais, c'était beaucoup beaucoup trop long. 5 tomes de 500 pages en moyenne pour finir exactement de la façon dont tout le monde s'y attend... C'est dommage.

Malgré tout, si l'écriture qui n'est pas folichonne et les trop nombreuses coquilles de cette édition chez Hugo Roman rende la lecture quelques fois poussive, on ne peut pas enlever à l'auteur son talent pour nous harponner et nous faire tourner les pages à une vitesse folle.

Concernant l'histoire en elle-même, je ne vais pas pouvoir trop en parler car je ne veux pas vous spoiler. Cependant, le tome 4 finissait sur une révélation que je n'avais pas vue venir et les suites de cet évènement dans ce tome sont encore une fois bourrées de clichés et sans grande surprise. Bien à l'image des personnages qu'a créé Anna TODD.

En résumé, une saga qui fait passer des moments agréables de lecture mais qui ne restera pas dans mes annales. Très clairement.


14/20

mardi 26 avril 2016

Si c'est la Fin du Monde

Couverture Si c'est la fin du monde




Auteur : Tommy WALLACH
Editeur : Nathan
Collection : -
Pages : 480 pages
Prix : 17,90€
Date de Publication : 07/01/2016



Pour vous le procurer






 
Synopsis :

Et si une météorite avait deux chances sur trois… de faire exploser la Terre dans deux mois ?
Alors que la fin de la terminale approche pour Peter, Anita, Andy et Eliza, une météorite apparait dans le ciel : elle a deux chances sur trois de percuter et faire exploser la Terre deux mois plus tard.
Tout à coup, l’avenir n’a plus la même importance… L’anarchie s’installe peu à peu : violence et pillages se multiplient, beaucoup arrêtent de travailler, la nourriture commence à manquer.
Les quatre adolescents doivent décider maintenant ce qu’ils feront du reste de leur vie, et peut-être, paradoxalement, en profiter pour être enfin libres et heureux, même pour peu de temps…
 

 
 
Mon Avis :
 
Je remercie tout d'abord les éditions NATHAN, et Samia en particulier, pour cet envoi.
 
Voici un roman Youg-Adult dont je n'avais pas entendu parler jusqu'à ce je découvre le catalogue NATHAN. Et ce fut une bonne surprise. 
 
Malgré le fait que les personnages sont les stéréotypes classiques des Teen-Movie et séries américaines, ils sont très bien travaillés et développés par l'auteur. D'ailleurs, tout l'intérêt réside dans le fait qu'ils soient stéréotypés car nos quatre héros vont devoir grandir plus vite que prévu, découvrir qui ils sont vraiment et les choses qu'il importe réellement de vivre et ressentir.
 
L'autre bonne surprise, et sans doute celle qui me donnera envie de lire les prochaines parutions de l'auteur si l'occasion se présente, c'est la plume de Tommy WALLACH. J'ai eu le sentiment de me retrouver dans un livre de John GREEN. Des ados avec du vocabulaire ça fait du bien.
 
Enfin le dernier point  qui est à la fois positif et négatif pour le coup, c'est le fait que la lecture est vraiment très rapide. C'est une bonne chose car cela signifie que l'écriture est très fluide et agréable. Mais, dans ce cas précis, ça veut aussi dire que les sujets de fond ( tels que l'avenir, le but et le sens de la vie, la découverte de soi, les valeurs qui restent avec nous jusqu'à la fin ) sont juste effleurés et pas assez approfondis.
Par exemple, il y a un passage de ce livre qui reflète ceci : une de nos héroïnes est contrainte par la force des choses de tuer une personne. Quel que soit le contexte, ce genre de choses doit laisser un traumatisme. Mais pas ici. La page d'après tout est oublié. J'ai trouvé que cela manquait de consistance et de maturité quelques fois.
 
Cependant, pour les personnes qui n'ont pas dépassé la tranche d'âge comme moi, je pense que ce livre peut être une très bonne lecture et peut soulever des questions intéressantes.
 
 
14/20

mercredi 20 avril 2016

Holmes Tome 3 : L'Ombre du Doute / Holmes Tome 4 : La Dame de Scutari



Auteurs : Cecil et Luc Brunschwig
Editeur : FUTUROPOLIS
Collection : -
Pages : 44 pages
Prix : 12,50€
Date de Publication : 20/11/2012
 
 
 
 
Synopsis :
 
4 mai 1891, Sherlock Holmes disparaît en Suisse aux Chutes de Reichenbach, entraînant avec lui dans la mort son plus grand ennemi, le professeur Moriarty. Pour Mycroft, son frère, la mort de Holmes est le suicide déguisé d’un homme qui ne pouvait se résoudre à voir son cerveau détruit par la drogue. Malgré les preuves apportées, le docteur Watson se refuse à croire cette version des faits. Il se lance à travers toute l’Europe dans une incroyable enquête qui va tout lui révéler de l’histoire de Sherlock Holmes et de sa famille. Alors que Watson se rend à Pau, où la famille Holmes possède une maison, pour tenter de rencontrer des gens qui ont bien connu Sherlock quand il était jeune, Wiggins part à la rencontre d'un médecin dont le passé est lié au père de Holmes. Il se retrouve alors au coeur d'une manifestation qui va dégénérer en émeute et qui a pour cible… le docteur qu'il recherche...
 
 
 
 
 
Auteurs : Cecil et Luc Brunschwig
Editeur : FUTUROPOLIS
Collection : -
Pages : 48 pages
Prix : 13,50€
Date de Publication : 22/10/2015
 
 
 
 
 
Synopsis :
 
Alors que Wiggins suit la plaidoirie du docteur Parks au procès de Judith Brown, sous l'oeil attentif de Mycroft, dont l'issue va provoquer l'émoi dans le pays tout entier, Mary et John Watson sont au chevet de la nourrice de Sherlock, blessée par balles. Et les révélations de celle-ci vont les mettre sur la piste d'une femme dont le nom fut aussi au coeur du procès : Florence Nightingale, infirmière célèbre et pionnière des soins infirmiers modernes, qui mit en pratique ses théories lors de la guerre de Crimée à l'hôpital de Scutari où officièrent le jeune docteur Parks et une certaine… Violet Holmes.
 
 
Mon Avis :
 
J'ai lu mon premier Sherlock Holmes quand j'étais au collège, en commençant par "Etude en Rouge", j'ai adoré et lu l'intégrale dans la foulée.
 
Frustrée par cette fin de mon Holmes adoré, lorsque j'ai entendu parler de cette BD qui nous parle d'après sa disparition il fallait que je les lise bien sûr.
Je ne vais pas parler de ce qui se déroule dans ces deux tomes. Les deux synopsis en disent déjà bien assez. Mais j'adore ces BD, et la tournure que prend l'histoire écrite par Luc Brunschwig.
 
Concernant les planches et les dessins de Cecil, je les trouve absolument sublimes. De plus, la palette de couleurs changent en fonction de la période de laquelle on parle et je trouve cette idée absolument géniale.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
On est dans les tons bleus gris lorsque nous suivons Watson et son enquête. Magnifique.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Et nous sommes dans les tons sépias lorsque l'on remonte dans le temps pour en apprendre plus sur le passé de Holmes et sa famille. Tout aussi magnifique.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En bref, une saga que j'aime vraiment beaucoup. Le seul bémol c'est que l'attente entre les tomes est vraiment beaucoup trop longue. :-)
 
 
18/20

jeudi 14 avril 2016

Vernon Subutex 1





Auteur : Virginie DESPENTES
Editeur : Le Livre de Poche
Collection : -
Pages : 432 pages
Prix : 7,90€
Date de Publication : 02/03/2016


Pour vous le procurer






Synopsis :

QUI EST VERNON SUBUTEX ?
Une légende urbaine.
Un ange déchu.
Un disparu qui ne cesse de resurgir.
Le détenteur d’un secret.
Le dernier témoin d’un monde disparu.
L’ultime visage de notre comédie inhumaine.
Notre fantôme à tous.




Mon Avis :

Contrairement à "Silo" pour lequel j'ai fait l'effort de terminer ma lecture, ici je n'ai tout simplement pas pu. J'ai abandonné ce livre à la page 257.

Trop de sexe, trop de drogue, trop de vulgarité. Des affirmations que l'auteur nous balance à chaque page comme des vérités absolues. Il n'y a aucune place pour le doute ou la remise en question que chaque lecteur est droit d'avoir.

La vie que nous décrit Virginie DESPENTES n'est pas une de celles que j'ai envie de lire, et ses personnages ne sont pas des "gens" que j'ai envie de découvrir.

Ce livre est le deuxième livre de l'auteure que je n'arrive pas à terminer après "Apocalypse Bébé". Ce sera le dernier sans aucun doute. Virginie DESPENTES et moi ne sommes pas faites pour nous entendre...

Besoin d'un autre avis ? Isabelle de La Bibliothèque de Bibliza vous donne le sien.

lundi 11 avril 2016

La Végétarienne





Auteur : Han KANG
Editeur : Le Livre de Poche
Collection : -
Pages : 212 pages
Prix : 6,60€
Date de Publication : 02/03/2016









Synopsis :

Une nuit, elle se réveille et va au réfrigérateur, qu'elle vide de tous ce qu'il contenait de viande. Guidée par son rêve, Yonghye a désormais un but, devenir végétale, se perdre dans l'existence lente et inaccessible des arbres et des plantes. Ce dépouillement qui devient le sens de sa vie, le pouvoir érotique, floral, de sa nudité, vont faire voler en éclat les règles de la société, dans une lente descente vers la folie et l'absolu.




Mon Avis :

Ce roman, que je n'aurais honnêtement jamais lu si je n'avais pas eu l'opportunité de le découvrir dans le cadre du prix des lecteurs du Livre de Poche, m'a laissée totalement dubitative. Concrètement, je ne sais pas vraiment si j'ai aimé ou pas car je pense que je n'ai pas totalement compris le but de cette histoire.

Nous suivons donc Yonghye jeune femme qui se perd dans un mariage morne et qui une nuit, après un cauchemar, décide de ne plus manger de viande. Cependant, nous n'avons jamais une réelle explication de la part de Yonghye car nous n'avons jamais son point de vue.
Le livre est divisé en trois parties. Dans la première, nous suivons le mari de Yonghye qui doit accepter le nouveau choix de vie de sa femme qui s'avère radical et sans concessions. Ensuite, celui de son beau-frère, artiste méconnu qui va trouver dans cette nouvelle Yonghye une inspiration inattendue. Et enfin, la sœur de Yonghye qui essaie de comprendre sa sœur qui peu à peu se perd totalement jusqu'à mettre sa vie en danger.

C'est un livre déroutant, troublant, et quelques fois dérangeant où l'auteur passe d'une plume poétique et onirique, à un vocabulaire des plus crus et sans fards. Difficile donc de s'y retrouver.

Je ne sais vraiment pas comment me positionner face à cette œuvre car en plus, il n'y a pas de fin mot à cette histoire. En effet, l'auteur a fait le choix d'une fin ouverte et qui m'a laissée totalement perplexe.

En conclusion, un court roman sans doute intéressant mais que je n'arrive pas à cerner.

13/20
 
Besoin d'un autre avis ? Isabelle de Bibliza  vous donne le sien
 

samedi 9 avril 2016

Silo, Tome 1





Auteur : Hugh HOWEY
Editeur : Le Livre de Poche
Collection : -
Pages : 740 pages
Prix : 8,60€
Date de Publication : 13/01/2016










Synopsis :

Dans un futur postapocalyptique indéterminé, quelques milliers de survivants ont établi une société dans un silo souterrain de 144 étages. Les règles de vie sont strictes. Pour avoir le droit de faire un enfant, les couples doivent s’inscrire à une loterie. Mais les tickets de naissance des uns ne sont redistribués qu’en fonction de la mort des autres.
Les citoyens qui enfreignent la loi sont envoyés en dehors du silo pour y trouver la mort au contact d’un air toxique. Ces condamnés doivent, avant de mourir, nettoyer à l’aide d’un chiffon de laine les capteurs qui retransmettent des images de mauvaise qualité du monde extérieur sur un grand écran, à l’intérieur du silo.
Ces images rappellent aux survivants que ce monde est assassin.
Mais certains commencent à penser que les dirigeants de cette société enfouie mentent sur ce qui se passe réellement dehors et doutent des raisons qui ont conduit ce monde à la ruine.




Mon Avis :


Quand j'ai découvert la sélection d'avril pour le prix des lecteurs du Livre de Poche, c'est ce livre-là qui m'a tentée le plus. Et quelle déception malgré un synopsis qui me semblait plein de promesses!

Il y a plusieurs raisons à cela. La première est sans doute le style de l'auteur qui est resté très plat et sans aucunes nuances ou variations.
Par ailleurs, du début du roman à la page 350 environ (soit la moitié de ce petit pavé), j'ai trouvé qu'il n'y avait pas véritablement d'action ou même d'histoire. Nous avons suivis 8 personnages principaux pendant ces 350 pages et 5 sont morts dans ce laps de temps ! George R.R. MARTIN n'a qu'à bien se tenir ! J'ai été frustrée par ce choix de l'auteur : on passe d'un personnage à un autre, on a tout juste le temps de commencer à s'attacher que c'est terminé : il ne fait plus partie de l'histoire. Quel est le but de ce choix ? Et surtout je n'ai pas vu une utilité quelconque pour l'avancement de son propos. 

"Silo" est donc un livre lent, ce qui en soi n'est pas forcément une tare pour moi mais alors j'ai besoin d'une plume à savourer. Ici ce n'est clairement pas le cas. Il y avait selon moi beaucoup de passages superflus; vers la fin je lisais en transversal certains chapitres et pour autant je n'ai jamais eu l'impression que je manquais d'informations pour comprendre l'histoire.
J'avais quelques fois le sentiment que l'action enfin décollait et puis quelques pages plus tard c'était déjà terminé. C'est un livre très inégal dans son intensité.

Pour la défense de ce livre tout de même, hormis avec "La Route" de Cormac McCarthy, je suis rarement convaincue par les livres post-apocalyptiques. Et Il y a malgré tout deux points positifs à cette lecture. Le premier c'est que la fin est une fin en soi. Aussi même s'il y a deux tomes encore dans cette série, je vais pouvoir m'arrêter là sans me poser de questions sur ce qu'il advient finalement de cette histoire. Et le second c'est qu'il m'a permis d'avancer dans mon challenge ABC 2016.



10/20
 
Besoin d'un autre avis ? Voici celui d' Isabelle de Bibliza


jeudi 7 avril 2016

[ BILAN #3 ] - Mars 2016

En chiffres :
 
11 lectures dans des genres divers et variés : classique, thriller, jeunesse, Youg-Adult, Contemporain.
2 coups de cœur.
Pour un total de 4489 pages.
 
 
Les Livres :
 
 
 
 
La Rose Blanche, Le Joyau Tome 2, Amy EWING - 18/20
Mémé dans les Orties, Aurélie VALOGNES - 14/20
La Symphonie des Abysses, Tome 1, Carina ROZENFELD - 13/20
 
 
 
Couverture La fille du train Editions Sonatine 2015
 
Le Bonheur National Brut, François ROUX - 16/20
Check-Point, Jean Christophe RUFIN - 15/20
La Fille du Train, Paula HAWKINS - 16/20
 
 
 
 
Une Constellation de Phénomènes Vitaux, Anthony MARRA - 19/20
Lettre d'une Inconnue, Stefan SWEIG - 18/20
Gardiens des Cités Perdues, Tome 1, Shannon MESSENGER - 16/20
 
 
Couverture Quand souffle le vent du nord
 
Serre-Moi Fort, Claire FAVAN - 19/20
Quand Souffle le Vent du Nord, Daniel GLATTAUER - 19/20
 


mercredi 6 avril 2016

Quand Souffle le Vent du Nord





Auteur : Daniel GLATTAUER
Editeur : Le Livre de Poche
Collection : -
Pages : 348 pages
Prix : 7,10€
Date de Publication : 30/03/2011
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Synopsis :
 
En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d'adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s'excuse, et, peu à peu, un dialogue s'engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s'étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l'un pour l'autre une certaine fascination. Alors même qu'ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l'autre... De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d'un chagrin d amour. Un jour, pourtant – enfin ! –, ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s'imposent une règle : reconnaître l'autre qu'ils n'ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler...
 
 
 
 
Mon Avis :
 
Dernier roman lu en mars et je ne vais pas faire durer le suspense, c'est un énorme COUP DE COEUR.
 
Roman épistolaire nouvelle génération avec un échange de mails entre deux personnes, Leo et Emmi, qui au début du roman ne se connaissent pas comme nous le dit le synopsis. J'adore les romans épistolaires nous n'avons pas de point de vue omniscient comme on peut l'avoir dans un roman. Ce que j'aime c'est que j'ai le choix de l'interprétation des mots, du ton, du sens que l'auteur du mail, dans le cas présent, veut donner à ses écrits. J'ai un peu la sensation que c'est moi qui crée les personnages tels que je voudrais qu'ils soient. Et j'adore ça.
De plus, ce genre de roman est toujours totalement addictif pour moi et celui-ci ne fait pas exception : je l'ai dévoré en moins de 24 heures.
 
Concernant les personnages, j'ai vraiment adoré suivre Leo et Emmi et leur magnifique histoire virtuelle. Mais alors Leo... Sa constance dans ses sentiments, sa façon de les exprimer, et son intelligence en font un homme comme on n'en fait plus.
En revanche, l'inconstance d'Emmi m'a quelques fois un peu frustrée même si je pouvais comprendre ses doutes.
 
Pour conclure et sans rien dévoiler, j'ai trouvé la fin vraiment très belle et sans doute la plus juste. Mais j'ai tout de même hâte de lire le tome 2 "La Septième Vague" et de retrouver mon Leo.
 
 
19/20
 
 
 

samedi 2 avril 2016

Serre-Moi Fort





Auteur : Claire FAVAN
Editeur : ROBERT LAFFONT
Collection : La Bête Noire
Pages : 384 pages (e-book Kindle)
Prix : 13,99€
Date de Publication : 11/02/2016


Pour vous le procurer







Synopsis :


Méfiez-vous de qui vous tend les bras...
" Serre-moi fort. " Cela pourrait être un appel au secours désespéré. Du jeune Nick, d'abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa sœur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l'incertitude et l'absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l'Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité. Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l'enquête sur la découverte d'un effroyable charnier dans l'Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psychologique d'une rare violence...


Mon Avis :

Je remercie le site Netgalley et les éditons Robert Laffont pour cet envoi.

Je poursuis mon exploration de nouveaux auteurs grâce à mon challenge ABC. Premier roman de Claire FAVAN pour moi et j'ai pris une énorme claque avec ce thriller.

Le récit est construit en trois temps. Dans un premier temps, nous suivons Nick, jeune garçon qui doit assumer le chaos inhérent à sa famille après la disparition de sa sœur. La dernière phrase de cette partie est déjà en soi un coup de maître qui nous fait tout remettre en perspective (même si honnêtement je m'y attendais un peu).
Dans la deuxième partie, nous suivons Adam qui se perd dans son travail dans la police après la lente agonie de sa femme à cause d'un cancer. Il enquête sur un tueur en série qui étrangle les femmes et les conserve ensuite dans une grotte. Il y a une scène en particulier, un chapitre en réalité, qui est extrêmement difficile à lire de par sa violence mais une fois lue, il m'a été impossible de ne pas terminer le livre pour connaître le fin de mot l'histoire.
Enfin dans la troisième partie, les deux histoires se rejoignent jusqu'à un dénouement absolument génial qui rend plus que floues les limites du bien et du mal.

Comme le titre de ces parties nous le fait comprendre, "Un peu", "Beaucoup", "A la folie", l'auteur avance crescendo dans l'horreur grâce à une écriture cure, brute et sans concessions. Tout comme nos sentiments ne font qu'être de plus en plus forts au fur et à mesure que l'on avale les pages à une cadence folle.

Une chose qu'il faut savoir sur moi, c'est que je n'arrive pas à avoir des coups de cœurs pour des thrillers ou des policiers, sans doute à cause des thèmes traités. Mais par contre, je deviens vite une inconditionnelle d'un auteur lorsque je suis bluffée par ces écrits. Tout comme c'est le cas pour Franck THILLIEZ, Fred VARGAS, et RJ ELLORY, je lirai toute la bibliographie de Claire FAVAN. A commencer par "Le Tueur Intime".

Pour conclure, si vous avez l'estomac bien accroché, n'hésitez pas et lisez "Serre-Moi Fort".


19/20

http://2.bp.blogspot.com/-EbKElB1PJXQ/VieSntwiviI/AAAAAAAAF2A/HtFTayWRDgg/s320/abc2016.jpg



vendredi 1 avril 2016

[ La Bibliothèque de Salomé #2 ] - La Robe d'Eté / L'Oiseau Blessé




Auteur : Eve HERRMANN
Illustratrice : Roberta ROCCHI
Editions : NATHAN
Parution : Mars 2016
Prix : 6,95€ l'unité



La première collection de petites histoires directement inspirées par la pédagogie Montessori.



Notre Avis :

Encore une fois je remercie les éditons NATHAN et plus particulièrement Samia pour cet envoi.
L'apprentissage par le biais de la pédagogie Montessori me semble très intéressant. Cependant, ma Salomé n'ayant que deux ans, je me suis dit que commencer par des petites histoires serait le plus simple et accessible pour elle.
Ici, ce sont les tomes 5 et 6 de la collection "Mes Petites Histoires Montessori". Ce sont de très beaux livres avec des dessins qui semblent réalisés à l'aquarelle ( mais je ne suis pas certaine, ce n'est que mon impression ) avec des couleurs pastel. Et enfin, un indispensable de la pédagogie Montessori, le texte est écrit en lettres cursives, idéales pour les premières lectures de nos petits bouts.
Pour les histoires, chaque livre aborde un thème en particulier, en suivant la vie quotidienne de sœurs Liv et Emy, et propose à la fin du livre une activité en rapport avec le thème abordé. "La Robe d'Eté" traite de la jalousie entre sœurs :


Et "L'Oiseau Blessé" aborde le thème de notre relation à la nature et du respect que nous lui devons.


Pour conclure, ce sont de très beaux livres et une collection vraiment intéressante. Malgré tout, pour l'instant, Salomé est encore un peu petite pour réellement assimiler et intégrer toutes les subtilités des histoires. Mais dans quelques mois, ce seront vraiment des ouvrages qui lui apprendront les choses simples de la vie.